Etre bénévole au Musée de la technologie de Manresa

Depuis sa création, le Museu de la Tècnica de Manresa a travaillé aux côtés de personnes qui ont fait du bénévolat une partie de leur vie. Selon les mots de son conservateur, Pilar Alonso «Le Musée ne serait pas ce qu’il est sans l’implication et les connaissances de ces bénévoles qui ont permis au musée aujourd’hui d’être une référence européenne dans le monde de le cinteria, en plus d’expliquer l’importance de l’eau et de la Sèquia pour Manresa au cours de son histoire “.

Nous interrogeons deux de ces bénévoles, qui nous disent qui ils sont et ce que cela signifie pour eux de venir chaque semaine soutenir le musée.

Josep Casas Bardolet est bénévole depuis environ deux ans et demi, maintenant 67 ans et a consacré toute sa vie à faire des affaires, les 25 dernières dans une petite entreprise dans le monde du sport et des services. Il a décidé de faire du bénévolat car l’activité qu’il a exercée au cours de sa vie professionnelle lui a donné beaucoup, et il a voulu en rendre une partie. En fait, c’est après un voyage au Japon qu’il s’est rendu compte que toutes les personnes âgées faisaient du bénévolat et faisaient du travail communautaire. C’est là qu’il pensait que le bénévolat était une chose extraordinaire pour grandir en tant que personne et société.

Il est entré dans le musée par l’intermédiaire de son père, ancien directeur d’une usine textile qui, avant sa mort, voulait connaître le musée et l’une des machines qu’il avait fabriquées. Après avoir pris connaissance de l’espace, elle s’est intéressée au bénévolat et a contacté le conservateur, Pilar. Ils ont immédiatement accepté de démarrer une collaboration qui dure encore. Josep effectue des travaux de restauration et de conservation liés au bois, qu’il connaissait déjà et aimait beaucoup. Mais il apprend aussi à travailler le fer. Le message à chacun est que la vie doit être active et positive et que nous ne devons jamais perdre le désir d’apprendre et de contribuer à la société.

Xavier Ferrer Nogués a 74 ans et avait été installateur d’eau, de gaz et de chauffage. Il fait du bénévolat depuis 7 ans et fait des activités de nettoyage de matériaux, de graisseurs et de nombreux autres emplois qui émergent. Il fait du bénévolat parce qu’il pense que c’est un moyen de renverser certaines de ses connaissances pour aider la communauté, il dit que cela lui apporte beaucoup plus qu’il ne donne, et que c’est l’une des valeurs du bénévolat, ainsi que des relations et rester actif. Elle encourage tout le monde à faire du bénévolat car elle améliore son estime de soi et aime collaborer pour élargir les connaissances de chacun.

Du Parc de la Sèquia, nous remercions les anciens volontaires et les actuels car ils sont une partie essentielle de tout ce que nous faisons et nous enrichissent chaque jour de connaissances et d’enthousiasme pour notre travail.

This is a test