L’avenir des Panyos à débattre

Le Musée technique de Manresa accueille les deuxièmes séminaires techniques autour de l’usine de Panyos, qui traitent des utilisations et de la réhabilitation, avec des architectes, et du financement, avec des dirigeants politiques.

Vendredi dernier, le 25 octobre, le deuxième séminaire technique sur l’usine de Los Panyos s’est tenu au Musée technique de Manresa. Les architectes et les historiens mettent sur la table l’avenir du bâtiment, ses utilisations possibles, ses avantages et ses limites, ainsi que la recherche de financement.

Les journées ont commencé avec un discours de dr. Lluís Virós, qui a permis de contextualiser et de placer tous les participants dans l’usine Miralda, le populaire Panyos.

Les conférences ont eu deux tables rondes, la première, intitulée “Intervention technique dans le patrimoine industriel”, animée par Enric Massana, président de la délégation de la Catalogne centrale du Collège des architectes de Catalogne, sur les utilisations. On a beaucoup parlé de l’inondation de la région, un récif qui, depuis des années, a mis fin au fait de proposer des utilisations dans l’espace. Si tous les orateurs étaient d’accord, c’est dans le besoin de préserver le bâtiment, même sans lui donner d’utilisation particulière. Dans cette table se trouvaient les architectes Lluís Piqué, Clara Casas, Antoni Vilanova, Jordi Rogent et le président d’honneur du TICCIH, Eusebi Casanellas.

Dans la deuxième table, dans l’après-midi, intitulée “Lignes directrices pour la préservation et la gestion du patrimoine industriel”, il a suscité un débat plus intense, car il s’est concentré sur les responsables politiques pour la préservation et la conservation du patrimoine. Modéré par Rosa Serra et formé par Lluís Cerarols, directeur des services territoriaux du département de la culture de la Generalitat de Catalogne, Joan Closa, directeur des services d’équipement, des infrastructures urbaines et du patrimoine architectural de la Diputació de Barcelona, ​​Araceli Esquerra, Conseiller pour la revitalisation des colonies industrielles du Consell Comarcal del Berguedà, David Aaron López, conseiller en urbanisme et Anna Crespo, conseillère pour la culture, toutes deux du conseil municipal de Manresa. On a beaucoup parlé de financement, demandant directement de quelle manière ils existaient et de quelles utilisations. Avec les interventions, il est devenu évident qu’il est essentiel de travailler en réseau et dans son ensemble pour rechercher ce financement, mais pour le moment, les Panyos ne sont pas des priorités, car leur intervention n’est pas urgente, Vous devez travailler, être prêt lorsque l’occasion se présente.

À la fin de la conférence, le maire Valentí Junyent a participé à l’inauguration de l’exposition “Espaces retrouvés. Les nouveaux usages du patrimoine industriel catalan “, puis le conservateur de l’exposition, Ferran Pont, a offert une visite guidée aux participants. L’exposition sera ouverte jusqu’au 15 novembre.

L’exposition Espais Recobrats. Els nous usos del patrimoni industrial català arrivent à Manresa

L’exposition itinérante revendique les valeurs artistique, historique et paysagère de l’architecture industrielle et présente plusieurs exemples de récupération du patrimoine industriel en Catalogne.

L’exposition peut être visitée du 18 octobre au 15 novembre 2019 au Musée de la technique de Manresa (Carretera de Santpedor, 55).

L’exposition a été coproduite par la Fundació Antigues Caixes Catalanes et le mNACTEC et arrive à Manresa avec l’aide de la mairie de Manresa et du Musée Technique de Manresa.

L’exposition “Espais Recobrats. Els nous usos del patrimoni industrial català “explorent la réutilisation du patrimoine industriel qui a eu lieu au cours des dernières décennies en Catalogne. Il s’agit d’un projet de l’architecte Ferran Pont et de la photographe Teresa Llordés. Il a été coproduit par la Fundació Antigues Caixes Catalanes et le mNACTEC (Musée de la culture et de la technique de Catalogne).

L’exposition défend les valeurs artistique, historique et paysagère de l’architecture industrielle et présente des exemples de réinvention dans ce domaine, tels que la conversion d’anciennes usines en musées, écoles, bibliothèques ou magasins. Un large répertoire de moyens pour traiter les interventions de réutilisation du patrimoine, allant d’interventions de grande transformation à celles de nature minimaliste, met l’accent sur le maintien du paysage industriel.

La Fundació Aigües de Manresa – Junta de la Sèquia a décidé de suspendre l’activité institutionnelle jusqu’à vendredi et adhère à la grève générale en réponse à la décision du Suprême

Cette décision entraîne le report de la conférence technique autour du Panyos "Los Panyos 1820. La première usine en Catalogne" qui devait se dérouler ce vendredi 18 au Musée de technique de Manresa. L'inauguration de l'exposition "Espaces récréatifs" a également été suspendue, qui s'est également tenue ce vendredi 18 octobre à 17h00 au Musée technique de Manresa.
Les employés de la Fundación Aigües de Manresa - Le conseil d’administration de l’Acequia adhèrent à la grève générale en réponse à la décision du Suprême et aux installations qu’il gère (la Casa de la Culla, l’InfoSèquia, le Centre de l'eau de Can Font et le Musée de la Technique de Manresa) seront fermés.
La célébration de Panyos, prévue ce week-end devant l'usine, est toujours d'actualité. Vous pouvez consulter la programmation des activités sur ce lien: http://parcdelasequia.cat/agenda/festa-dels-panyos/

La 4ème foire du Playmobil à Manresa dépasse le nombre de visiteurs de la dernière édition

Plus de 2 300 personnes ont assisté au Musée de la Technique de Manresa, qui se consolide pour devenir l’endroit idéal pour l’accueillir.

Du vendredi après-midi au dimanche à 20 heures, le Musée de la Technique a accueilli la 4e foire Playmobil, à laquelle plus de 2 300 personnes ont rendu visite.

Les visiteurs ont pu voir le diorama vedette du navire Mauritanie et, nouveauté, ils ont également pu faire une dégustation de l’exposition du musée dédiée à la rubanerie, qui disposait d’un petit circuit permettant de rechercher certains des playmobils cachés.

Dans les prochains jours, ils seront rendus publics, à travers les réseaux sociaux du Parc de la Sèquia, les gagnants du concours Click Amagat et du concours photo Instagram.

Une récréation de la Mauritanie, longue de près de cinq mètres, atterrira au Musée de la technologie lors de la 4ème foire Playmobil

La IVème foire des Playmobils commencera le vendredi 20 septembre après-midi et pourra être visitée jusqu’au dimanche 22 heures. Les heures d’ouverture sont de 10h00 à 14h00 et de 16h00 à 20h00.

Samedi à 11 heures, il y aura une visite-inauguration à l’exposition.

Du 20 au 22 septembre, le Musée de la Technologie de Manresa accueillera la 4e édition de la foire de Playmobils à Manresa. L’exposition sera composée de 12 dioramas différents, créés par l’association Click & Clack. Nous trouverons également des récréations amateurs pour les enfants de 8 à 12 ans.

Les différents dioramas cherchent à refléter, plus ou moins fidèlement, un moment de la vie quotidienne ou un fait historique. Dans cette édition, nous pouvons voir la bataille de Balaclava de 1854 ou celle de Cannes 2016 avant JC. Les visiteurs pourront également voir un diorama inspiré du film “Comment former un dragon” ou d’autres thèmes totalement gratuits tels que le village viking; la ferme; vacances sur la côte ou au cirque. La vedette de cette foire est le diorama de grandes dimensions “le Mauritanie”, qui reconstitue une ville du XIXe siècle et qui débarque de la célèbre transatlantique britannique. Une construction de près de cinq mètres, qui ravira sûrement les visiteurs.

 

Le Musée de la Technique de Manresa incorpore de nouvelles pièces

Venant de Santa Perpètua de Mogoda, ils ont été construits à Manresa à la fin du XIXe siècle.

Le Musée de la Technique a reçu un dépôt sous forme de commode, d’un métier à tisser et d’un presseur, fabriqué à Manresa, et procedent de la Vapeur Aranyó de Santa Perpètua de Mogoda. L’importance de ces deux machines réside dans leur origine et leur typologie. Le métier à tisser, construit à Manresa par l’atelier de Josep Obiols (“Enfants des constructeurs Josep Obiols“) au milieu du XXe siècle, est un élément unique de la rubanerie, qui n’était disponible pour aucune copie comme celle-ci au Musée. Et le presseur, de la fin du XIXe siècle, joue également un rôle important dans ses relations avec l’industrie de l’eau et la teinturerie.

Ils effectueront des travaux de restauration, dans l’attente de l’avenir, pour les intégrer aux expositions permanentes du Musée de la Technique de Manresa.

Un nouvel espace de rassemblement et de travail est né à La Balconada avec le projet de jardins communautaires de La Culla

Le nouveau projet de jardins communautaires est l’occasion de donner une continuité à la fonction sociale des jardins du Culla, en les ouvrant comme lieu de rencontre et de travail communautaire au voisinage du la Balconada et en les transformant en vergers verts.

Hier après-midi, le nouveau projet de jardins communautaires de La Culla a été présenté dans la salle des bonsaïs du quartier de La Balconada. Il a bénéficié de l’assistance de voisins intéressés pendant une quinzaine de jours, qui ont pu comprendre comment cela fonctionnerait et résoudre les doutes qui se posaient comme si les vergers pouvaient être partagés.

Les inscriptions peuvent être faites à Punt Òmnia ou au Plan communautaire de la Balconada depuis hier et jusqu’au 15 septembre, sauf durant le mois d’août. Les personnes intéressées peuvent appeler le 93 106 11 33. En octobre, la première formation et travaux communautaires seront effectués pour entrer dans les vergers en novembre.

Le projet découle d’un triple besoin. D’un côté, le désir d’ouvrir la gestion des terres utilisées dans les jardins de la Culla, de l’autre, de la nécessité d’espaces de cohésion sociale et communautaire dans les balcons et enfin du désir d’améliorer les vergers et de les transformer, eux dans les vergers verts. Le projet est développé depuis l’automne 2018 entre les responsables du plan de développement communautaire du la Balconada (conseil municipal de Manresa), la Punt Òmnia de la Balconada et les membres de la fondation Aigües de Manresa – Junta de la Sèquia qui se trouve dans la Casa de la Culla.

Le service éducatif recive plus de 5 000 étudiants entre 2018 et 2019.

L’une des principales activités de la Fundació Aigües de Manresa – Junta de la Sèquia – est le service éducatif sur la culture de l’eau, l’histoire et le patrimoine de la canal médiévale.

La Fundació Aigües de Manresa – Consell de la Sèquia mène des activités visant les différentes installations et espaces qu’elle gère et les installations de gestion de l’eau d’Aigües de Manresa. à tous les niveaux d’enseignement, du P3 au 2e bac.

Au cours de ce cours 2018-2019, 5 035 étudiants ont participé aux activités de quatre zones différentes: eau, nature, technique et histoire. Toutes les zones tournent autour de l’importance de l’Acequia et de l’eau et de la manière dont ces éléments ont transformé l’environnement naturel, social et culturel autour du canal et de la région.

L’artiste Gisel Rosso se rend à Manresa pour peindre une fresque à la Balconada qui revendique le respect de la terre

La muraliste argentin, qui séjournera dans la capitale du Bages jusqu’au 2 juillet, met à disposition des voisins leur création. Ainsi, au fur et à mesure que le travail se développe, il établit des interrelations avec le quartier afin que le résultat final reflète les préoccupations des différentes institutions ayant collaboré au projet et qui sont: Fundació Aigües de Manresa – Junta de la Sèquia, le plan communautaire de la Balconada, le Punt Òmnia et  l’Association des voisins de la Balconada, de l’Association catalane pour la paix et des Conseils de la jeunesse et de la coopération, institutions qui promeuvent le droit à la terre et à l’éducation aux valeurs.

Gisel Rosso Barrientos passe une semaine au Barri de la Balconada, réalisant une fresque murale centrée sur les raisons qui militent en faveur d’une relation respectueuse à la terre, un engagement à prévenir le changement climatique, une question de plus en plus urgente. Le thème n’est pas anodin, car la peinture murale sera peinte en collaboration avec la Fundació Aigües de Manresa – Junta de la Sèquia, le Plan communautaire de la Balconada, le Punt Òmnia et l’Association des voisins de la Balconada, l’Association catalane pour la paix et les conseils de la jeunesse et de la coopération

Livraison de travaux de recherche à la Fondation

Vendredi dernier, on a fait livrasion des travaux de recherche sur l’eau et la technique qu’on été réalisées pour étudiants des licées du territoire. L’événement a eu lieu au Musée de la Technique de Manresa.

Cet événement était organisé conjointement par le Centre de ressources pédagogiques et la Fondation Aigües de Manresa – Junta de la Sèquia, et présidé par le vice-président de la Fundació Aigües de Manresa – Junta de la Sèquia, Josep Alabern.

Les travaux donnés sont les suivants:

Étude d’un procédé industriel dans une entreprise de Miquel López Piqué de l’Institut Cal Gravat (Manresa)

Icare. Le dron avec des plumes d’oiseaux de Marc Serrajordi et Oriol Garrigós de l’Institut Cal Gravat (Manresa)

Le cours d’eau de Laia Postico Parcerisa de l’Institut Quercus (Sant Joan de Vilatorrada)

La rivière Calders: qualité chimique et biologique de ses eaux du Meritxell Estruch Escamez de l’Institut Pius Font i Quer (Manresa)

Les daphnies. Comment la salinisation du Llobregat les affecte-t-elle? de Guillem Delis Pons de l’Institut Lluís de Peguera (Manresa)

On presente “Aigua i Memòria de la Sèquia”, un projet d’éducation et de sensibilisation ambiental

Le projet promu par la fondation Aigües de Manresa – Junta de la Sèquia et Meandre, a reçu une subvention du département Territoire et développement durable de la Generalitat de Catalunya,et il a eté presenté à l’occasion d’une conférence de presse à InfoSequia (Point d’information à Parc de l’Agulla).

Pour Josep Alabern, vice-président de la Fondation Aigües de Manresa – Junta de la Sèquia, ce projet a pour objectif faire connaître la Sèquia et son importance pour les communes environnantes, liées au canal. Alabern a souligné que la Sèquia est devenue la “canal du Bages“.

Laia Muns, directrice de la Fundació Aigües de Manresa – Junta de la Sèquia, a expliqué la partie que fait le Parc de la Sèquia. Ce projet, axé sur l’éducation à l’environnement et destiné aux centres scolaires et à un public familial, est en cours de réalisation d’ateliers d’éducation à l’environnement et à l’environnement naturel de la Sèquia. Ces ateliers s’adressent à un public familial et scolaire, et ils souhaitent que nous découvrions la faune et la flore qui entourent le canal.

Les prochains ateliers prévus sont les suivants:

  • Atelier sur les traces et la faune à Balsareny (pour les écoles)
  • Le 31 mai, à l’intention des écoles ayant participé au projet.Le 1er juin, une inspection aura lieu au Cardener à la Fête de la Rivière
  • Le 9 juin. , une activité pour la construction de nichoirs pour les familles
  • Activités pour les maisons d’enfants sur la faune et la flore au parc de l’Agulla (juillet)
  • Au cours du mois de juillet, des excursions seront également organisées autour de l’irrigation des Manresa.

Pour trouver plus d’informations sur la page Web de www.parcdelasequia.cat

Bernat Marquilles, de l’Arada créativité sociale a expliqué la partie commandée par la Fondation et liée aux aspects les plus historiques et sociaux. Dès leur expérience en matière de dynamisation sociale et d’interprétation du territoire, ils souhaitent contribuer à la création d’un dialogue entre les différentes municipalités. Les ateliers qui seront promus à partir de fin mai se dérouleront dans les différentes villes de la Sèquia (Balsareny, Sallent, Sant Fruitós, Santpedor et Manresa) et associeront des entretiens et des ateliers à la collecte de documents historiques.

Dès Meandre, l’entité partenaire de Carles Jódar, a souligné l’importance de toucher également le jeune public. Ils y sont parvenus en organisant un concours de courts métrages pour les jeunes accompagné d’ateliers de formation sur les valeurs environnementales d’Anella Verda et de la Sèquia et sur la transmission de certaines techniques audiovisuelles. Les courts métrages peuvent être livrés jusqu’au 20 mai. Les bases peuvent être consultées sur le site de Meandre. Les lauréats seront présentés dans le cadre de la Festa del Riu. Le résultat de tous les travaux, à la fois environnementaux et historiques, sera reflété dans une exposition itinérante et dans la publication de divers triptyques destinés à la diffusion environnementale.

Le project “Aigua i Memòria de la Sèquia “, évaluée avec une aide de 36 910 € et qui finalise en juillet 2019, œuvre dans le domaine de l’éducation et de la sensibilisation à l’environnement, pour la promotion de l’utilisation durable et la conservation de l’environnement naturel et patrimoine matériel et immatériel associé à l’Sèquia.

Les activités de l’Agulla

Nous découvrons la nouvelle approche de InfoSèquia. Point d’information

Pendant de nombreuses années, le Parc de l’Agulla est un espace de loisirs et un poumon vert pour Manresa et ses environs, où les gens vont se détendre, faire du sport, jouer ou passer des étés chauds. Différentes entités y gèrent diverses activités telles que la pêche réglementée, la location de kayaks et de canoës sur réservation, le dimanche Txi Kung, le restaurant Berenador, le terrain de jeux et les activités organisées par InfoSèquia.

Dans le parc, il y a également des activités spécifiques telles que la Transèquia, la marche du marathon, la course Batecs Solidaris, l’Agulla Market, les Havaneras, le pyromusical pour la Festa Major et la sortie d’écoles ou d’entités. Toutes ces activités sont réglementées par le parc régalien de l’aiguille et peuvent être consultées sur notre page web www.parcdelasequia.cat

Qu’est-ce que l’InfoSèquia?

C’est l’une des installations du parc de la Sèquia et sert de centre d’interprétation pour la Sèquia et de point d’information touristique pour les visiteurs. Il est ouvert au public le week-end et les jours fériés.

Cette année, une nouvelle approche a été donnée et il s’est engagé à renforcer le centre et la Sèquia. Ensuite, nous soulignerons les deux types d’activités différenciées qui ajoutent de la valeur.

D’un côté, des activités naturalistes sont proposées, telles que des promenades, des départs et des discussions, où les éléments naturels de la Sèquia et du Parc de l’Agulla sont les protagonistes. Dans cette direction, des excursions ornithologiques ont été effectuées dans les zones humides de la Bóbila et l’installation de nichoirs dans la zone du Mas de la Sala. Ces activités s’adressent à la fois à un public familial et à un public adulte. L’objectif est d’aider les gens à connaître la flore et la faune qui passent souvent inaperçues. Pour faciliter cela, il a opté pour la cohésion avec Meandre, une entité qui se promène dans la nature et l’Anella Verda, dont nous faisons également partie. De cette façon, des activités conjointes sont menées ou on essaie de ne pas faire double emploi le même jour, ce que nous valorisons de manière très positive.

D’autre part, des activités sont proposées pour promouvoir le bien-être mental, émotionnel et spirituel des personnes qui permettent de vivre la nature dans une perspective plus holistique.
Le lien entre le corps, l’esprit et la nature, qui est si important dans cette société accélérée dans laquelle nous vivons, doit être renforcé, tout en facilitant le lien interne en observant, en respectant, en ressentant et en expérimentant la nature en tant que partie intégrante de la société. Dans ce domaine, des conférences, des marches conscientes ont été organisées à l’Sèquia, des ateliers de yoga, psycho-émotionnels et des ateliers pour enfants animés par différents spécialistes du territoire.

Toutes les activités sont téléchargées sur l’Apuntador et sur l’agenda mensuel du Parc de la Sèquia et sont ouvertes à tous. Nous recommandons de faire les inscriptions précédentes dans les ateliers et les discussions pour pouvoir mieux les gérer. Nous vous encourageons à participer, comme vous le répéterez sûrement!

Aura Planell, responsable d’InfoSèquia. Point d’information