Le système d’égout

Un réseau caché sous nos pieds est essentiel pour notre vie de tous les jours

L’eau, comme l’oxygène, est l’un des éléments essentiels de la vie sur notre planète. L’utilisation de l’eau par l’homme comprend le cycle de l’eau dit intégral, qui consiste en sa captation, sa distribution d’eau potable puis la collecte et la conduction de l’eau utilisée et enfin sa purification avant de le rendre à la nature.

L’égout est l’infrastructure qui, dans ce cycle intégral, a pour fonction de recueillir et de conduire l’eau, tant domestique qu’industrielle, depuis le point de collecte des centres urbains jusqu’aux installations d’épuration. En outre, dans les zones urbaines, le système d’égouts a également pour fonction de recueillir et de drainer l’eau de pluie des rues vers les torrents et les rivières naturelles.

Comment fonctionne le réseau?

La collection pluviale peut être dans un réseau indépendant de celui des résidus, puis on dit que l’égout est séparé du réseau. Sinon, nous l’appelons un réseau unitaire.

La forme des réseaux d’égouts est très similaire à la trame veineuse du corps humain, ou aux racines d’un arbre: elle commence avec des conduits de très petite taille (entre 20 et 30 cm de diamètre) dans les parties supérieures de les centres urbains et, comme il se joint à ceux des autres rues et avenues, les dimensions de ces conduites deviennent de plus en plus importantes pour devenir de véritables torrents souterrains, et il pourrait encore y avoir des véhicules qui pourraient circuler.

“L’évolution technologique a facilité les réparations du réseau, ce qui fait que de nombreuses fois n’intercèdent pas dans notre quotidien”

La gestion de l’égout comprend plusieurs tâches, certaines vraiment compliquées mais aussi excitantes, comme l’inspection avec des robots “tout terrain” qui circulent et contrôlent l’intérieur des conduits et des galeries, dans lesquels, en raison de ses petites dimensions, il n’est pas possible faire une inspection visuelle par les techniciens. Ainsi, ces robots peuvent vérifier l’état des différents points du réseau: si le conduit est coincé, s’il est cassé, il a des fuites …

L’évolution technologique des robots a également changé la façon de réparer et de maintenir le réseau. Parce que le système d’égouts va souvent à l’intérieur de la route, les travaux de réparation affectent de manière significative le mouvement des personnes et des véhicules. De nos jours, certaines réparations peuvent être faites avec ces machines sans avoir à fouiller les rues. Les robots peuvent couper les racines des arbres qui interceptent le réseau et provoquent des bourrages; Ils peuvent également réparer les fissures ou enduire intérieurement les conduits pour les imperméabiliser.

Attention aux lingettes jetables!

Les lingettes jetables sont devenues un véritable fléau pour le système d’égouts, car leur dégradation est très lente et cause d’importants embouteillages.

Donc, quand vous l’utilisez, pensez à les jeter et non à l’égout sanitaire. Votre action sera bénéfique pour le fonctionnement du réseau d’égouts.

Fredi Puig, directeur technique d’Aigües de Manresa

Le Museu de la Tecnica et l’UBIC Manresa ont mis en place la campagne “Aparadors de Museu”

A l’occasion de  l’exposition temporaire “De PTV à TDK. Comment vivions-nous à Manresa entre les années quarante et quatre-vingt-dix?” du Musée des Techniques de Manresa.  Le commerce de Manresa est respecté pour rendre ses magasins disponibles grâce à une nouvelle promotion, que nous avons appelé Vitrines de Musée, considérant que du 19 au 25 mars se tiendra la deuxième édition de la Semaine du commerce. .

Pendant plus de deux semaines, les 35 magasins de manresanes adhérents à la campagne redessineront leurs fenêtres pour y inclure une pièce unique et originale du bas du Musée de la Technique de Manresa. Les pièces ont été choisies pour se distinguer parmi les produits qui sont normalement exposés.

Une association avec histoire

L’association des propriétaires de plombiers de l’eau potable de Manresa

L’association des propriétaires de plombiers de l’eau potable est une organisation de Manresa sans but lucratif, qui a son origine dans la transformation de l’administration de l’offre de services d’eau potable à la ville de Manresa. Jusqu’en 1981, a été gérée en vertu d’une autorisation municipale par le Conseil de l’eau potable de Manresa, et de cette année, et une fois le service municipalisé et a créé la société municipale de l’eau sous gestion directe.

Cette association est crée dans le but de défendre les droits et les intérêts des propriétaires de plombier au sein de la société municipale, conformément à la loi des associations de 1964, et des dispositions complémentaires.

Il convient de noter que la société municipale a été créée avec la contribution de l’actif et du passif de l’Office de l’eau potable, où les propriétaires de plombiers étaient les «héritiers» des initiateurs de l’approvisionnement en eau de la ville, et que à partir de 1861, ils font face aux premiers investissements par la vente de titres de stylos *.

L’assemblée constituante a eu lieu le 23 décembre 1981 et l’acte fondateur, dans lequel les statuts ont été approuvés, le 8 octobre 1982. Les statuts ont été inscrits au registre des associations de la Generalitat, en date du 3 février 1983.

Le comité fondateur a été formé par M. Ramon Busquet Guixé, Francis et Dominic Bartra, Mauricio Espinal et Magistrats et Jaume Masana Naudi, Bosch et Josep Sauret Serramalera Ile Maurice et le pin.

En plus du but susmentionné, dans les statuts de l’association, les objectifs de: prendre soin de la délivrance correcte des titres aux propriétaires de plomist, de ceux émis par l’ancien Conseil de l’eau de l’eau potable; la préparation et le maintien de l’enregistrement des propriétaires de plomist, conformément aux transferts et aux amortissements qui se produisent; proposer, pour sa nomination, un représentant à l’Office des eaux de Manresa; et, enfin, la collaboration avec ce, dans la solution des questions liées au service d’approvisionnement en eau potable, en général, dans la ville de Manresa.

À l’heure actuelle, l’association, 741 plomistes, qui ont un total de 1 032,5 stylos à eau (2 065 titres de ½ stylo), dont 155,75 correspondent à l’offre par capacité, 489 à comptable et 387 , 75 inutilisé.

Cette association, depuis sa création, tient une assemblée générale chaque année. Il y a une section sur le site Web d’Aigües de Manresa qui contient de la documentation pouvant présenter un intérêt général.

http://www.aiguesmanresa.cat/nivells/contido/titular/associacio-propietaris-plomistes

* Une plume manresana équivaut à une décharge de 2 468 litres d’eau par jour

Ricard Tomàs, Directeur des opérations, rattaché à la direction de la société Aigües de Manresa

Obra social “La Caixa” collabore avec la Fondation dans la diffusion de la science et de la technologie chez les enfants

L’entité soutient le projet de créer un espace pour les enfants dans le Musée de la technologie visant les enfants dans l’éducation des nourrissons et le public familial.

Cette collaboration fait partie des actions d’Obra Social qui dirige directement le réseau financier de CaixaBank en Catalogne Centrale pour répondre aux besoins de son environnement immédiat.

La directrice régional des affaires de CaixaBank à Manresa, Beatrice Dorado, et vice-président de la Fondation Eau manresa – Conseil du fossé, Josep Alabern, a annoncé aujourd’hui la collaboration de Projets de bien-être «La Caixa» pour la création d’un coin pour enfants au Musée de technologie de Manresa.

L’objectif de cet espace, qui s’appellera Technique 3_6, sera d’apporter la technique aux plus jeunes en leur facilitant la tâche de poser des questions sur la façon dont les choses fonctionnent, réfléchissent et résolvent les défis. Les enfants, accompagnés d’un adulte, auront accès à différentes propositions avec un contenu de nature technique et technologique de libre choix. Le coin des enfants sera consacré au public familial pendant le week-end (les enfants jusqu’à 6 ans accompagnés d’un parent) et les élèves de l’éducation des enfants, pendant la semaine.

La collaboration des Projets de bien-être “la Caixa” permettra de commencer avec trois activités: les panneaux expérimentaux, la transmission du mouvement et l’arche médiane et la voûte de canon.

L’objectif des eaux du Conseil de fondation du canal Manresa est le nouveau coin des enfants Musée technique devient une référence non seulement à la ville mais aussi en Catalogne centrale.

“La Caixa” Welfare Projects a alloué une aide de € 5.000 à cette collaboration, qui fait partie des actions directement promues par le réseau financier de CaixaBank à Manresa pour répondre aux besoins de son environnement plus immédiat

Grâce à ces initiatives, et grâce à la confiance déposée par les clients de CaixaBank dans l’entité, le projet Welfare rend clair son engagement envers la Catalogne centrale.

Obra social: 510 millions de budget

L’engagement des Projets de bien-être “la Caixa” avec les besoins de l’entreprise dans laquelle elle exerce son activité financière et le bien-être des personnes, l’une de ses caractéristiques les plus importantes depuis sa naissance en 1904, continue d’être Plus efficace que jamais. L’entité travaille avec un objectif incontournable: contribuer à la construction d’une société meilleure et plus juste, en offrant des opportunités aux personnes qui en ont le plus besoin.

Conformément à ces principes et objectifs, l’entité maintient en 2018 le même désir de consolider et d’intensifier le travail du Projet de bien-être. Cela se traduit par une augmentation de son budget pour atteindre 520 millions d’euros, contre 510 l’année précédente. L’investissement se concentre principalement sur le développement de programmes sociaux à vocation de transformation. La lutte contre la pauvreté infantile, la promotion de l’emploi parmi les groupes vulnérables, le vieillissement actif et en bonne santé des personnes âgées et la prise en charge des personnes atteintes de maladies à un stade avancé restent les axes de travail prioritaires. L’engagement envers la recherche et la connaissance, ainsi que le soutien à la culture, sont également des signes d’identité de l’institution.

Le Musée de la technique de Manresa réalise «l’engagement pour la durabilité de la Biosphère»

Dans le but de créer un signe d’engagement pour la durabilité du tourisme basé sur la “Certification Biosphère” et de promouvoir les bonnes pratiques dans la gestion durable des entreprises et des services touristiques, sa reconnaissance à travers le distinctif, la Diputació de Barcelona et la La Chambre de commerce a promu le signe de «l’engagement envers la durabilité de la biosphère». Une reconnaissance, qui ce matin, a recueilli 245 entreprises et services dans la démarcation. Parmi eux se trouve le Musée de la Technique de Manresa.

L’engagement pour la durabilité de la biosphère veut étendre la culture de la durabilité du tourisme aux entreprises et aux services touristiques des comtés de Barcelone. Il s’agit d’un programme développé par la Diputació de Barcelona, ​​avec le soutien de l’Institut du tourisme responsable (ITR), dont l’objectif principal est de mettre en œuvre une gestion plus durable de tous les agents d’une destination touristique. Le déploiement et la mise en œuvre territoriale du programme est articulé avec la Chambre de Commerce de Barcelone, en tant qu’entité représentative du secteur des affaires des régions de Barcelone et avec une grande implantation territoriale, et les 11 entités régionales de gestion du tourisme en accord avec la Diputació de Barcelone.

De cette façon, la Diputació de Barcelona a promu, avec l’Institut du tourisme responsable et la Chambre de commerce de Barcelone, une méthodologie pour garantir la qualité et la durabilité des services touristiques d’une destination, publique et privée. Une méthodologie qui permet d’acquérir des capacités suffisantes pour la gestion durable de ces services touristiques, en étroite relation avec les différents services touristiques de la Destination. À la suite de cette mise en œuvre volontaire, les services touristiques participants obtiennent le signe «Engagement pour la durabilité de la biosphère», renouvelable chaque année.

Avec cette méthodologie, la Diputació de Barcelona dispose de la «Certification Biosphère» à travers ses marques touristiques et, désormais, les services touristiques et les entreprises peuvent être impliqués dans leur durabilité à travers «l’Engagement de la Biosphère» .

En 2017, l’Institut du tourisme responsable, organisme lié à l’UNESCO et partenaire de l’Organisation mondiale du tourisme et du Conseil mondial du tourisme durable, a accordé à la Diputació de Barcelona et aux trois marques touristiques de la démarcation – “Costa Barcelona”, “Paisatges Barcelona” et “Pirineus Barcelona”, la certification Biosphère en tant que destination touristique durable, une certification pionnière, basée sur les 17 objectifs de développement durable des Nations Unies inclus dans l’Agenda 2030.

Du PTV au TDK

Une exposition qui fait revivre l’histoire de Manresa entre les années 40 et 90

Le musée de technologie de Manresa accueille, du 17 février au 20 mai, une exposition avec des éléments et
mobilier historique et identificateur à Manresa, qui nous amènera à voyager dans le temps et de se souvenir et de récupérer une époque déjà passée.

L’exposition intitulée “De PTV à TDK. Comment vivions-nous à Manresa entre les années quarante et quatre-vingt-dix? “, A été organisé par l’historien Francesc Comas et la journaliste Anna Vilajosana. L’exposition est structurée dans cinq domaines de la vie quotidienne et nous enseigne, à partir du fond des pièces stockées dans le Musée technique de Manresa et d’autres collections, une grande variété d’objets et de situations qui font partie de la ” l’imagination collective de la citoyenneté de Manresa comme le légendaire PTV, les chaises de La Rosita, le siphon BECMAN ou le cahier Caixa Manresa Guardiola entre autres.

De l’analyse du temps libre, de l’enseignement, du travail, du pouvoir et de l’évolution de la ville, il est prévu que
Les gens se souviennent à l’aide d’objets et d’environnements de toutes sortes d’images, de faits, de situations, d’expériences, de sentiments, etc. Manresa en noir et blanc dans les années 40 à Manresa dans la couleur des années nonante.

L’exposition est présentée comme un jeu, un voyage à travers le temps pour soixante ans de l’histoire de Manresa. Un jeu où la seule chose à faire est de se promener dans la pièce, d’écouter, de regarder et de lire les textes. Tout ce que vous trouverez fait partie de notre vie quotidienne et ils parlent de nous, comment nous étions, comment nous vivions, comment nous nous amusions, comment nous travaillions, comment nous apprenions, etc.

Comme un travail préliminaire et préparatoire sur l’exposition, quelques ateliers de mémoire historique ont été tenus. Plus précisément, trois, qui tournaient autour de différents moments et des zones importantes de la ville: l’éducation, la santé, les changements politiques, l’urbanisme, etc. Plusieurs personnes, choisies pour leur représentativité et lien direct avec certains de ces changements, pourraient dire les leurs, et nous montrer une riche Manresa dans les nuances et avec une histoire que nous pouvons difficilement couvrir dans cette exposition. A partir de ce travail précédent, l’exposition montrera un peu de dégustation, dans l’espace mémoire.

Parce que l’exposition est étroitement liée à nos souvenirs, et sûrement votre visite nous fera beaucoup venir
L’esprit a créé un petit espace où vous pouvez laisser ces souvenirs, ces expériences qui ont généré les objets, les photographies, les sons, les textes. Il y a un petit espace pour recevoir ces souvenirs à travers des écrits, ou si vous préférez, des photographies et des images que vous pouvez nous envoyer au Musée de Technologie et que nous nous ferons un plaisir de reproduire.

“Nous voulons que ce soit une exposition qui génère des souvenirs et qui nous permet de continuer à recueillir des expériences et des expériences de cette époque”

L’exposition sera ouverte jusqu’au mardi 20 mai du mardi au dimanche, de 10h00 à 14h00, au premier dépôt du Musée de la Technique de Manresa.

Alba Subirana, directrice du Musée de la Technique de Manresa

Mettre nôtre coeur dans la Transèquia

Cette année, en tant que nouveauté, et pour rendre la Transèquia plus solidaire, nous collaborons avec le projet mis en place par la Fondation Althaia avec l'intention de créer un nouvel hôpital de jour en oncologie. Le projet vise à se référer à l'hôpital de jour avec le plus haut niveau technologique tout en humanisant les espaces afin que les patients puissent faire face au traitement de cette maladie dans un environnement confortable et chaleureux. Pour cette raison toutes les inscriptions incluent 1 euro solidaire qui ira complètement au projet. Afin de donner de la visibilité à cette contribution, les participants recevront un bracelet exclusif du projet «Mettez votre cœur».

Dans ce lien http://www.althaia.cat/althaia/ca/col-labora vous trouverez plus d'informations sur le projet

Travaux ous noveaux dépôts

Au cours de l’année 2017, deux travaux ont été réalisés dans les zones du nouveau dépôt qui ont eu un impact
dans la région et qui sont le prélude à la rénovation des installations d’eau potable prévues pour les prochaines années.

Les actions ont consisté à améliorer l’accès au parc de Can Font et à la “tour de Vinyes”, à partir de la rue Concordia, et la construction d’un bâtiment industriel pour la localisation des additifs utilisés dans les procédés de
Purification de l’eau dans l’usine New Deposits.

L’adaptation de la route à Can Font annexée aux installations d’Aigües de Manresa, prévoyait le déplacement à la limite de la ferme des installations de la station d’épuration, et le nivellement et l’asphaltage du terrain à intégrer -à l’activité de l’entreprise, ce qui permet qu’il soit actuellement utilisé comme parking, mais prévoyant l’avenir
Déplacement du magasin jusqu’à ce nouvel emplacement, lorsque l’ouverture de la future rue Concordia l’exige.

Dans le même temps, il a permis d’intégrer le parcours sur le chemin du Parc de Can Font de la rue Concordia autour du parc, ce qui améliorera les conditions d’accessibilité.

“Le projet permettra d’améliorer de nombreux processus actuels et d’améliorer la qualité de l’eau”

D’autre part, le projet, et les travaux ultérieurs, du bâtiment de stockage des réactifs, a été respecté pour répondre à deux exigences de base pour notre usine: la première, était d’adapter le volume des réactifs à l’écoulement futur de l’usine (sur les 24 000 m3 / jour de débit actuellement traités à un débit de conception de 36 000 m3 / jour) et en deuxième lieu, il s’agissait d’automatiser les processus de dosage des réactifs pour obtenir une plus grande quantité de données que ils permettent de détecter, analyser et corriger le processus en cas de besoin avec plus de rapidité et de sécurité et de localiser dans un seul point des réservoirs de stockage, un organisme qui encourage les tâches d’exploitation, et libérer de l’espace qui deviendra nécessaire pour les futurs travaux d’expansion.

Dans le bâtiment, des dépôts de réactifs ont été installés pour la purification de l’eau, ainsi que des éléments de dosage complémentaires (analyseurs, pompes doseuses, pompes de transfert …). La disponibilité d’une zone pour la préparation et le dosage des réactifs est ajoutée, ce qui, à l’avenir, nécessite la purification de l’eau.

Les actions qui vont suivre consisteront en la rénovation quasi complète de la station d’épuration, afin de la mettre à jour, à la fois en termes de capacité de traitement qui devrait être nécessaire pour l’avenir et pour
Profiter de l’état actuel des technologies, augmenter et améliorer la qualité de l’eau traitée, en ce qui concerne
aux aspects organoleptiques. Il est prévu qu’ils seront exécutés en trois phases, en raison de la complexité impliquée dans la compatibilité de l’exécution des travaux avec le fonctionnement des installations.

Mireia Félix, responsable des projets et travaux, et Ricard Tomàs, directeur des opérations rattaché à la direction d’Aigües de Manresa

Noël au Parc de la Sèquia

Comme cela a déjà été le cas lors des dernières éditions, le Parc de la Sèquia a préparé une série d’activités dans l’environnement de Noël, destinées à différents publics.

Samedi 23 décembre, à 18h30, aura lieu le concert de Noël traditionnel au Musée technique de Manresa (Route Santpedor, 55) avec les chœurs Font del Fil, La Formiga de Castellbell et El Vilar, et un groupe de l’école de musique de Navàs. Dans cette édition, malgré le soutien de la paroisse de La Mercè, des fonds seront collectés pour le projet de rénovation de l’hôpital de jour d’oncologie de la Fondation Althaia. Le concert fonctionnera à travers le box-office inverse.

Et les 27, 28 et 29 décembre, de 11 h à 13 h au Musée technique, s’ils célèbrent les ateliers traditionnels de Noël. Ces ateliers tournent autour de Noël et de la durabilité, en profitant des matériaux que nous pouvons trouver chez nous pour faire un autre usage. Les ateliers sont conçus pour les enfants de 3 à 12 ans, doivent être accompagnés d’un adulte et coûter 1,5 € par enfant.

  • 27 décembre: UN ARBRE MAGIQUE. Nous allons mettre en place un petit arbre qui remplira notre maison de magie.
  • 28 décembre: PUZZLE DE NOËL. Nous ferons un puzzle bien décoré et très approprié pour ces dates
  • 29 décembre: UN SOUVENIR TRÈS SPÉCIAL. Une image vaut mille mots, nous allons donc faire un cadre, ce qui rendra ces détails plus spéciaux.

Soutenons la Sèquia

La Fondation Aigües de Manresa – Junta de la Sèquia, en particulier son Centre de documentation et d’archives historiques et le Département d’éducation, en collaboration avec le Centre de ressources pédagogiques du Bages conduisez le projet « Soutenons la Sèquia », encadré dans le programme du ministère de l’éducation: nous soutenons notre patrimoine. Ce programme vise à promouvoir la connaissance des éléments du patrimoine de l’environnement avec une attitude participative de la communauté éducative.

Le « Soutenons la Sèquia» est basé sur l’idée de l’adoption ou le parrainage d’un actif dans la Sèquia par les écoles, ce qui implique de donner la valeur et d’approfondir leurs connaissances du point de vue historique, culturelle, artistique ou naturelle. En même temps, cette connaissance doit être socialement pertinente, c’est-à-dire atteindre la communauté et l’environnement scolaire.

Le but du promoteur éducatif est de favoriser la motivation des élèves, comme le protagoniste de son propre processus d’apprentissage d’un élément peu connu du canal. Le projet permet un travail interdisciplinaire de différents domaines curriculaires et l’utilisation de différentes méthodologies.

Ce cours 17-18 ont rejoint le projet six écoles du Bages, l’école Guillem de Balsareny; l’école La Serreta et l’institut d’Auro de Santpedor; et l’école St. Ignasi, l’école Puigberenguer et la FEDAC à Manresa. En travaillant ensemble, les enseignants des écoles et des techniciens de CRP et le Parc de la Sèquia participent à une coordination du séminaire. Le séminaire sera le lieu de rencontre des différentes écoles participant au projet afin de partager des idées d’activités, de fournir des ressources, d’échanger des expériences et coordonner les activités.

En travaillant avec l’eau

L’accréditation des compétences professionnelles dans le secteur de l’eau

Dans le secteur de l’eau, il nous est difficile de trouver du personnel qualifié pour pourvoir les postes vacants dans le domaine productif, car jusqu’à récemment il n’y avait pas de type de formation professionnelle ou de cycles de formation spécifiques pour ce secteur. C’est pourquoi de nombreux professionnels qui appartiennent aujourd’hui à nos organisations ont obtenu leur qualification au fil des ans, dans le même lieu de travail, mais dans la majorité des cas sans avoir un diplôme approprié.

En relation avec ce manque, différents secteurs productifs ont entamé des processus d’accréditation des compétences professionnelles. Dans le cas du secteur de l’eau, l’ASAC (groupe de services d’eau en Catalogne) a été le promoteur, initiant un processus qui permettra aux employés du cycle intégral de l’eau de prouver une situation réglé les compétences acquises dans leur travail. Cette procédure d’évaluation et d’accréditation des compétences professionnelles acquises par l’expérience professionnelle ou des formations non formelles, permet aux personnes concernées d’obtenir une certification pouvant être utilisée pour obtenir un certificat de professionnalisme, un diplôme de formation professionnelle ou les deux. Les spécialités dans ce domaine seront: montage et maintenance de réseaux d’eau; exploitation de stations de traitement et / ou d’organisation de l’eau et contrôle de l’assemblage et de la maintenance des réseaux et des installations d’eau et d’assainissement.

La procédure en tant que telle comporte trois phases, le conseil, où le candidat est invité à avoir plus de possibilités pour passer la phase d’évaluation; celui de l’évaluation où le candidat peut démontrer les compétences professionnelles pour lesquelles il demande l’accréditation, que ce soit avec la documentation, la participation aux cours, sous forme écrite ou pratique; et la certification où les personnes qui réussissent la phase d’évaluation reçoivent une certification officielle pour chacune des unités dans lesquelles elles ont démontré leur compétence professionnelle. Cette procédure permet de montrer que la personne qualifiée pour développer une activité professionnelle, dans laquelle il a déjà de l’expérience, peut obtenir une accréditation officielle.

Cette procédure d’évaluation et d’accréditation des compétences professionnelles acquises par l’expérience professionnelle ou des formations non formelles permet aux personnes concernées d’obtenir une certification pouvant être utilisée pour obtenir un certificat de professionnalisme, un diplôme de formation professionnelle ou les deux. Les spécialités dans ce domaine seront: montage et maintenance de réseaux d’eau; exploitation de stations de traitement et / ou d’organisation de l’eau et contrôle de l’assemblage et de la maintenance des réseaux et des installations d’eau et d’assainissement. 

La procédure en tant que telle comporte trois phases, le conseil, où le candidat est invité à avoir plus de possibilités pour passer la phase d’évaluation; celui de l’évaluation où le candidat peut démontrer les compétences professionnelles pour lesquelles il demande l’accréditation, que ce soit avec la documentation, la participation aux cours, sous forme écrite ou pratique; et la certification où les personnes qui réussissent la phase d’évaluation reçoivent une certification officielle pour chacune des unités dans lesquelles elles ont démontré leur compétence professionnelle. Cette procédure permet de montrer que la personne qualifiée pour exercer une activité professionnelle, dans laquelle elle a déjà de l’expérience, peut obtenir une accréditation officielle. Aigües de Manresa participe à cet appel à un double match, d’une part avec les participants à l’appel pour prouver leurs compétences professionnelles acquises au cours de nombreuses années de travail dans l’entreprise et d’autre part avec deux techniciens qui seront intégrés dans les commissions consultatives, d’évaluation et de certification.

Sergi Grau, étude et support technique et Montse Pujol, responsable du processus des ressources humaines à Aigües de Manresa

La gestion des actifs

Qui est en charge du réseau qui nous permet obtenir de l’eau tous les jours dès nos robinets ?

L’utilisateur industriel ou domestique, en ouvrant une vanne ou un robinet pour refroidir une machine ou se doucher, veut se procurer de l’eau. Derrière cette action quotidienne, il y a beaucoup de gens qui, de la capture au traitement, en passant par la distribution et l’assainissement, doivent fonctionner. C’est pourquoi il faut une bonne gestion des actifs qui composent ce scénario.

Qu’entend-on par la gestion des actifs ?

Ils considèrent tous les éléments actifs (tuyaux, pompes de levage, analyseurs en continu, puits de pompage, réservoirs, etc.) qui composent le cycle de l’eau, et doivent être maintenus en bon état pour garantir l’eau dans les robinets et la rendre saine à la rivière pour sa réutilisation. Il y a quelques années, le concept de gestion des actifs n’était pas habituel, considéré simplement l’entretien des actifs, et que, comme les pompiers, était de « éteindre les incendies », à savoir, réparer les dommages qui avaient sorti, et peu d’autre.

En ce moment (et nous revenons aux années 2000-2004), Aigües de Manresa s’engage à équilibrer la gestion des actifs entre la garantie de l’opération et le coût qu’elle implique.

Ainsi, il a fourni à l’équipe de maintenance du temps des outils pour pouvoir prévenir ces actifs, un programme informatique qui enregistrait les pannes, ainsi qu’un plan de maintenance préventive. En même temps, le fait de connaître toutes ces informations nous permettrait, comme cela a été le cas, d’investir dans les sites ou les actifs les plus problématiques.

L’équipe de gestion d’actifs d’aujourd’hui se compose de 31 personnes, y compris les techniciens et les opérateurs qui, en plus de la gestion e 7.074 actifs et 27 réseaux de distribution, constitue également une équipe disponible 24 heures par jour, 365 jours par an, pour résoudre les incidents qui peuvent partir en dehors des jours et heures de travail.

Si on le regarde avec des données de pannes et d’actions préventives, en 2016, à l’échelle globale, on a vu qu’elles ont été réalisées :

– 7.949 actions de maintenance et de prévention des équipements électromécaniques ;
– 1.768 actions de maintenance sur le net et engagées.

Par conséquent, lorsque vous ouvrez le robinet et l’eau coule, il faut rappeler que derrière il y a une équipe de professionnels qui assure l’eau, et si elle ne vient pas vite, vous ne devez pas désespérer et pensez certainement qui il y a des gens déjà en travaillant pour réparer ou améliorer les actifs susmentionnés.

Josep Mª Zaragoza, responsable de la gestion des actifs d’Aigües de Manresa