Le Parc de la Sèquia fait partie du réseau européen NEMO

Le Museu de la Tècnica de Manresa est le premier musée de Catalogne à être intégré au réseau, où se distinguent les entités culturelles et les musées des pays d’Europe centrale.

Au cours de ce mois d’avril, le Parc de la Sèquia, à travers le Museu de la Tècnica de Manresa, est devenu une partie du Réseau des Organisations Muséales Européennes (NEMO), un projet européen qui est né en 1992 et a dans le but de représenter les musées d’État auprès du Conseil de l’Europe, donnant la parole à plus de 30 000 musées dans 40 pays européens.

Le réseau NEMO garantit que les musées font partie intégrante du mode de vie européen, en promouvant leur travail et leur valeur auprès des législateurs européens, ainsi qu’en offrant aux musées une formation, des informations, un réseautage et des opportunités de collaboration de groupe. des travaux qui sont regroupés dans des domaines tels que la numérisation, la créativité, l’éducation et la promotion.

Aujourd’hui, l’un des principaux axes de travail est la durabilité et l’engagement de suivre les recommandations de l’ONU pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) dans le soi-disant programme 2030. La campagne utilisée est celle de #MuseumsforFuture et des outils sont offerts aux membres pour les aider à atteindre ces objectifs.

Chaque année, le réseau organise la Conférence des musées européens de NEMO, cette année du 15 au 17 novembre en Croatie, où plus de 200 musées et professionnels du patrimoine culturel se réunissent généralement pour organiser des conférences, des ateliers et des opportunités d’emploi. entre les pays et les installations.

This is a test