Relier implique de voyager à travers l’instable

L’eau est la vie Une phrase simple et concise, la raison de plus d’une campagne publicitaire en raison de son rôle. Et quoi mon dieu de la vie? La vie est un cadeau. Voici une autre phrase, aussi. Les deux mentionnent des concepts que l’on peut considérer comme des instruments les uns des autres. La vie est un instrument que les gens doivent développer pendant un certain temps. Et l’eau est l’une des ressources qui ressort le plus des pourparlers. C’est un bien rare qui n’occupe souvent pas la place qui lui correspond. Avec les gens, la même chose arrive. C’est dans cette perspective que l’eau et les personnes deviennent une source de nos soins et de nos intérêts.

C’est à ce moment précis où notre intention se manifeste clairement. Il est temps de laisser le robinet ouvert sans contrôle ou nous prenons soin d’aimer et de préserver ce que nous avons afin d’augmenter leurs possibilités et leur développement. C’est le moment où nous adoptons le rôle d’acteur ou de public. De la même façon que nous ne pouvons pas comprendre notre survie sans la présence de l’eau, nous ne pouvons pas percevoir le système d’entreprise sans les gens. Des personnes capables de diriger, gérer et atteindre les objectifs que l’organisation soulève. Dites-moi si non, que peut faire un réalisateur sans script ou acteur? Rien du tout Le résultat est toujours lié à nos ressources.

Pour une entreprise comme Aigües de Manresa, prendre soin de ses travailleurs devient une réalité présente et intégratrice de ses valeurs organisationnelles. En fait, c’est de cette façon, sur la base de cette idée que cet article est né et ma collaboration avec l’entreprise en tant que professionnel du coaching et de la formation dans l’environnement de travail. L’objectif d’Aigües de Manresa était de réaliser un projet de transformation et de développement pour construire, d’un point de vue intégrateur, un modèle relationnel vers l’amélioration des aptitudes et des compétences dans lesquelles l’individu est responsable et en croissance.

Ce projet passe par l’intégration dans la culture d’entreprise de l’idée que les objectifs sont atteints avec Les processus de travail, mais la qualité dans les relations est ce qui assure la permanence, la fluidité et la durabilité. Une belle découverte! Nous avons remarqué que les conflits et les leviers de croissance se retrouvent très souvent dans le domaine des relations plutôt que dans celui de la tâche elle-même. Grâce à cette révélation, nous acquérons une conscience de groupe lorsque nous constatons que nos actions ont un impact sur le département, mais aussi sur le partenaire ou notre collaborateur. Une fois que nous sommes conscients qu’il n’y a pas d’inversion, nous ne pouvons que travailler au changement. Pas à pas, fermement et avec confiance. Avec effort et engagement. Joyeusement Et c’est quand nous sommes dans Ce nouveau paysage, que les gens réapparaissent la proéminence qu’ils méritent en faveur de l’efficacité lié à votre bien-être. Les travailleurs heureux se comportent bien.

C’est pourquoi, chers lecteurs, je me consacre à accompagner les personnes et les entreprises dans les étapes du changement. Le changement est, comme le conflit, quelque chose d’inhérent à l’être humain et à l’organisation: il est présent dans notre vie quotidienne. Nous ne pouvons pas l’ignorer, mais nous pouvons décider et choisir notre attitude face à ce changement, l’énergie que je mets et l’estime avec laquelle je la gère. C’est en mon pouvoir et dans ta main. Allez par où! Tout comme chaque goutte d’eau est unique, chaque individu est un élément précieux qui mérite d’être reconnu dans l’équipement organisationnel.

Raquel Aguilera, PDG d’Auctuson

Livraison des ouvres de recherche ou Centre de l’eau

Le lundi 4 Juin, a pris livraison de la recherche qui ont l’eau comme sujet d’étude au Centre de documentation Can Font. Cet événement a été organisé conjointement par le Centre de ressources éducatives et le Centre de l’eau Can Fontaine et a été présidé par le vice-président de la Fondation Eau Manrèse – Conseil du fossé, Alabern Josep Carles Llussà, par le Centre des ressources et le responsable et l’éducateur du Centre de l’eau, Anna Closes.

Les travaux qui seront disponibles aux utilisateurs du Centre de documentation Can Font sont les suivants:

  • Que boivent les gens de Navarcles? Comparaison de l’eau par Judith Carbonés Pérez et Helena Verge Mauri de l’Institut Gerbert d’Aurillac
  • Les eaux minérales médicinales et thermales en Catalogne de la Marine Oliveras Pérez de l’École diocésaine
  • Étude des problèmes du torrent Golarda de Maria Fargas Costa et Aina Franco Roig de l’Institut Moianès
  • La vie en trois gouttes d’eau par Aleix Ferrer Vilaplana de la Joviat
  • Étude comparative d’un écosystème aquatique avant et après Anna Toribio Rekha Montserrat et Bermúdez Pich Olle Institut Lluís de Peguera
This is a test